Sharing is caring!

Quand une plateforme collaborative d’intelligence collective se met au service de la transformation de l’entreprise.

Réussir l’adoption d’une nouvelle ambition, de nouveaux usages, de nouveaux modes de fonctionnement au sein de l’entreprise nécessite généralement d’accompagner les collaborateurs pour qu’ils comprennent et apprivoisent la nouveauté. Conduire le changement est d’autant plus aisé que l’on place les collaborateurs en situation de contribuer à la définition de la nouveauté en amont et que l’on permet à chacun d’être un acteur et un vecteur du changement.

 

Ainsi l’intelligence collective, est un formidable levier de transformation de l’entreprise, dès le lancement de la démarche et à toutes les étapes du processus de transformation.

Dans un dispositif d’intelligence collective, chacun peut s’exprimer à l’adresse de tous, en partageant ses avis, points de vue et idées, et toute contribution en appelle d’autres en réaction pour progressivement élaborer un tout. Dès le lancement de la démarche, un tel dispositif  permet de de partager largement les orientations afin de mobiliser les salariés sur la stratégie, l’organisation, les processus, la vie de l’entreprise.
Organiser des discussions sur des thèmes focalisés permet à chacun de contribuer, de faire part de son avis, de ses idées et enclenche au plus tôt un processus d’appropriation. Ouvrir à tous la discussion sur des sujets habituellement réservés est un signe fort pour instaurer la confiance.

 

Pouvoir s’exprimer dans un espace collaboratif commun abolit les frontières entre départements, contribue à casser les silos et développe la motivation et la coopération à tous les niveaux.
Pour concevoir et développer les projets, pouvoir co-créer les solutions avec l’ensemble des acteurs concernés est un atout considérable qui permet d’une part d’aller au fond des choses pour réinventer de nouvelles façons de travailler en repensant les processus dans les moindres détails, mais également de mettre en situation et de faire la démonstration d’un management responsable et équitable.
Enfin, lorsque des solutions consistantes ont vu le jour, l’intelligence collective va permettre de les éprouver, de les parfaire en les confrontant au terrain et en organisant un retour d’expérience dynamique capitalisant les conseils et avis des participants mis en situation. L’appropriation des solutions se trouve facilitée par la responsabilisation des acteurs.

Ces possibilités confèrent à la conduite du changement une nouvelle dimension.

Mobiliser une large communauté, riche de compétences et de sensibilités variées au service du projet permet d’additionner tous les points de vue et se révèle plus efficace que les seules réunions physiques ou le travail en petits groupes.
Comparés aux seules modalités de communication habituelles (plénières, réunions descendantes …), les échanges en transparence, à distance et asynchrones permettent à tous les salariés de devenir acteurs du changement, où qu’ils soient, quand ils veulent.
L’intelligence collective va bien au-delà de la simple remontée d’idées : toutes les contributions sont mises en partage et génèrent de nouvelles contributions convergeant vers l’élaboration d’une orientation, d’une solution.

Pour le collaborateur, la démarche est plus dynamique et ludique que participer à des groupes de travails d’experts : les contributions sont encouragées et peuvent être récompensées : changer devient un jeu ouvert à tous !

Dans cette approche augmentée la transformation, le « présentiel » et le « numérique » se conjuguent et se renforcent mutuellement
Des temps forts en présentiel de type séminaires, ateliers ou groupes de travail sont indispensables. Ils permettent de donner le ton, de consacrer à plus de convivialité et de conduire des échanges très riches et approfondis.
La production de ces événements est mise en forme et reversée dans la plateforme collaborative web qui s’impose comme un fil rouge, un référentiel, un conducteur et une mémoire du projet.
Le numérique permet de s’affranchir des contraintes de temps et de distance : chacun se connecte quand il veut, d’où il veut, y compris en mobilité pour co-construire.
Ainsi, la plateforme numérique permet de démultiplier la force de frappe de l’intelligence collective, à chaque étape.