Sharing is caring!

Il est temps que la Direction Achat s’affirme comme une fonction stratégique au service de l’innovation. Transformez l’essai grâce à une plateforme collaborative d’innovation ouverte !

Les fournisseurs de l’entreprise représentent un potentiel d’innovation insuffisamment valorisé. Parce qu’elle est la courroie de transmission entre l’interne et le marché fournisseurs, la Directions des Achats doit jouer un rôle stratégique dans le processus d’innovation et l’adoption des pratiques d’innovation ouverte. Pour réussir, elle doit résolument changer son image et son style pour devenir un “créateur d’étincelles” et un “médiateur éclairé” entre fournisseurs et prescripteurs internes. L’utilisation d’une plateforme collaborative d’open innovation peut considérablement l’aider dans cette tâche en créant les conditions d’un dialogue efficace et maîtrisé entre toutes les parties prenantes.

L’innovation est le nouveau « graal » des entreprises

L’environnement des entreprises connaît une profonde mutation : Ruptures technologiques, digitalisation, nouveaux usages et intensification de la concurrence au niveau mondial : La nature et le rythme de ces changements imposent à votre entreprise de renouveler son offre pour s’adapter ou se différentier.

L’innovation est ainsi devenue une priorité voire une nécessité pour votre entreprise. Innover implique de pouvoir se transformer en profondeur. Toutes les fonctions sont concernées, et tout particulièrement la Direction des Achats !

Si l’objectif est clairement affiché, la réussite ne se décrète pas. Car le chemin qui mène d’une idée innovante à un concept robuste puis à sa mise sur le marché est semé d’embuches. De nombreuses qualités doivent être réunies pour concrétiser : ouverture d’esprit, créativité, persévérance, agilité, pragmatisme. Compte tenu de la culture votre entreprise et la rigidité de certains de ses processus internes, vous savez que le parcours ressemble une course d’obstacles.

L’innovation avec les startups est elle la solution ?

Dans ce contexte, l’idée se propage qu’il suffirait d’identifier des startups et d’innover grâce à elles. En effet, les startups sont synonyme d’innovation et, à ce titre, fascinent : Elles développent de nouveaux produits ou services, ont souvent une approche originale, maitrisent des technologies nouvelles, « révolutionnent » les usages clients, et de plus, sont très agiles et pilotées par une nouvelle génération d’entrepreneurs pleins d’énergie et d’enthousiasme !

Tout cela est vrai … mais le scénario ne vous parait-il pas un peu simpliste ?Car, a priori, les chemins ne convergent pas nécessairement entre l’entreprise qui veut innover et la startup qu’elle côtoie ou qu’elle convoite. Chacune a un projet et des objectifs stratégiques différents, une organisation différente, une culture différente, un processus de décision et un sens de l’urgence radicalement différent.

Lorsque on engage une collaboration avec une startup, la clé de la réussite repose sur la capacité à créer les conditions d’une collaboration efficace et « gagnant-gagnant » entre deux mondes que beaucoup sépare.

Au delà des seules startups, redécouvrons le concept d’innovation ouverte dans une acception plus large

Pour les raisons expliquées plus haut, une approche focalisée sur les seules startups ne vous parait pas la meilleure stratégie. L’ innovation ouverte telle que Henry Chesbrough l’a définie, consiste à générer l’innovation par la mise en relation des idées et des compétences de tout l’écosystème de l’entreprise : Collaborateurs internes, laboratoires de R&D internes et externes, clients, distributeurs, partenaires et fournisseurs de toute taille, y compris les startups donc mais pas uniquement les startups.

L’innovation ouverte n’oppose pas l’interne et l’externe mais fait la promotion de la collaboration et la complémentarité des talents, selon des modalités de travail efficaces car clairement assumées par tous les acteurs.

Il convient donc, dans ce cadre, de redécouvrir le potentiel d’innovation que représente les fournisseurs de l’entreprise, largement sous-estimé selon nous. Par ailleurs, en matière d’innovation, Il n’est pas pertinent d’opposer startups, auréolées de toutes les vertus, et PMEs, devenues « ringardes » .
Parallèlement, vous avez conscience du rôle stratégique que doit jouer la Directions des Achats dans le processus d’innovation et l’adoption des pratiques d’open innovation.

Les fournisseurs actuels sont un gisement d’innovation insuffisamment exploité

Tous les fournisseurs de l’entreprise ne permettent pas d’innover, mais une meilleure connaissance et prise en compte de leurs savoir faire, au delà des produits ou services délivrés dans le cadre des contrats actuels, peuvent s’avérer particulièrement efficaces, pour de nombreuses raisons :

  • Vous les connaissez déjà !
  • Ils ont les mêmes impératifs d’innovation que vous. Leur maturité en termes d’innovation peut vous surprendre et se conjuguer avec la votre
  • Ils connaissent vos produits et vos marchés; Ils font partie de votre chaîne de valeur. Innover avec eux est plus facile dans la mesure où il est possible de partager une vision
  • Vous pouvez organiser des coopérations sur des concepts globaux, au sein d’un club de fournisseurs non concurrents entre eux
  • Vos fournisseurs « grandes entreprises » ont des centres de recherche, des lignes de produits, des filiales, des expériences clients riches d’enseignements pour vous, et germes de coopération méconnus, y compris hors des sentiers battus
  • Vos petits fournisseurs ont, pour se différentier, une capacité à se surpasser et à innover à l’instar d’une startup
  • L’intimité et le niveau de confiance déjà établis avec certains d’entre eux sont des atouts indispensables pour engager une coopération efficace en matière d’innovation
  • Vos fournisseurs ont également des fournisseurs dont certains sont très innovants

Quels sont les enjeux pour la Direction Achats ?

La fonction Achats est la courroie de transmission privilégiée entre l’interne et, en amont, l’externe de l’entreprise. Elle est déjà responsabilisée sur l’identification des meilleurs fournisseurs, la mise en place du cadre contractuel de collaboration ainsi que le pilotage de la relation fournisseur à long terme. Mais elle doit s’affirmer comme un acteur stratégique dans le domaine de l’innovation et ne pas rester enfermée dans un rôle de négociateur intransigeant.

Il lui incombe tout d’abord de bien connaître et intégrer les besoins d’innovation de son entreprise. Non seulement pour être à l’écoute du marché mais aussi pour bien les relayer auprès des fournisseurs actuels.

Elle doit savoir se rendre attractive pour séduire les acteurs du marché les plus talentueux et obtenir des fournisseurs actuels qu’ils collaborent sur des aspects innovants et stratégiques pour eux aussi.

Enfin, ce rôle de médiateur implique également d’établir d’excellentes relations avec les prescripteurs internes afin d’identifier et de faire aboutir les meilleurs projets.

En résumé, la valeur ajoutée de la fonction Achat se situe à plusieurs niveaux :

Créateur d’étincelles : connaissance du marché et des acteurs les plus innovants au regards des orientations stratégiques de l’entreprise

Médiateur avisé et respecté : collaboration entre fournisseurs et acteurs internes

Garant de la confiance : Etablissement des cadres contractuels les plus efficaces et reconnaissance juste des efforts consentis par chaque acteur

Comment s’y prendre ? Les 4 clés de la réussite

Clé N°1 : Pour réussir, La Direction Achat doit tout d’abord mettre en place une organisation efficace en son sein afin de libérer des acheteurs des routines quotidiennes. Cela passe par une répartition du travail différente et des définitions de fonctions où les activités décrites ci-dessus sont valorisées. Dans ce nouvel équilibre des tâches, les gains à court terme ne doivent pas oblitérer les gains potentiels à plus long terme.

Clé N°2 Se fixer des objectifs et les décliner à tous les niveaux, y compris dans les objectifs individuels pour la juste reconnaissance des efforts des collaborateurs. Dans quels domaines veut on innover ? Combien de fournisseurs impliquer ? Combien de projets innovants lancer et piloter ?

Clé N°3 : Communiquer en interne. C’est la condition nécessaire pour jouer efficacement le rôle de médiateur. Il s’agit de sensibiliser les acteurs aux opportunités du marché et de faire connaître et reconnaître les compétences de la fonction Achat en matière de management de l’innovation

Clé N°4 : Communiquer vis à vis des fournisseurs clés. Il est important que les fournisseurs comprennent les priorités stratégiques de l’entreprise pour y contribuer. Il importe aussi qu’ils soient rassurés sur les règles du jeu dans les collaborations recherchées.

Clé N°5 : Mettre en place des processus et des outils. Toutes ces actions nécessitent de nombreux échanges en interne, avec les différentes Directions métiers comme la R&D et le Marketing, mais aussi en externe, avec les fournisseurs et peuvent rapidement devenir très consommatrices de temps. D’où l’importance de discipliner les approches, de focaliser les efforts sur les points les plus importants et de disposer d’outils efficaces.

Pourquoi faut il miser sur le digital dans le processus d’innovation fournisseur ?

Pour mener à bien cette mission, il est important de s’appuyer sur des outils qui permettent de faciliter la mise en relation et la collaboration entre de nombreux acteurs, souvent géographiquement éloignés. C’est pourquoi la mise en place d’une plateforme collaborative d’innovation ouverte s’avère rapidement incontournable.

Les cas d’usage sont multiples et restent à inventer. Nous décrivons ci dessous 3 exemples parmi les plus fréquents :

Cas 1 : Motiver vos fournisseurs à vous proposer des idées innovantes

Etape 1 : Les fournisseurs sont invités à déposer sur la plateforme des projets, en continu ou par campagne, sur des thématiques ciblées. La plateforme peut être ouverte à tout le monde ou seulement sur invitation à des fournisseurs déjà pré-identifiés sur des critères de compétences et de compatibilité avec votre entreprise. Des sociétés de toutes tailles peuvent être sollicitées, depuis la startup jusqu’au grand groupe international. Pour des raisons de confidentialité, les projets d’un fournisseur ne sont pas visibles par les autres fournisseurs, sauf dans le cas où certains fournisseurs non concurrents se regroupent pour proposer une solution intégrée.

Etape 2 : Les collaborateurs internes de l’entreprise, notamment dans les fonctions Marketing ou R&D consultent la vitrine des projets collectés dans l’étape 1. Ils peuvent manifestent leur intérêt pour tel ou tel projet. Ils peuvent poser des questions aux fournisseurs concernés qui à leur tour répondent. Progressivement un dialogue constructif peut s’engager. Quand un concept retient définitivement l’attention des deux parties, un véritable projet prend forme. La fiche projet s’enrichit de rubrique nouvelles et devient la rampe de lancement d’une expérimentation.

Etape 3 : Une expérimentation (ou POC) est lancée. Le cadre de la collaboration est défini et accepté par les parties prenantes. Des moyens sont alloués et un retour d’expérience permet de concrétiser et industrialiser la solution.

Cas 2 : Dynamiser vos démarches d’amélioration continue, d’analyse de la valeur et redesign to cost

Les démarches d’amélioration continue sont indispensables dans les entreprises qui veulent rester compétitives mais elles sont très consommatrices en ressources et ont tendance à s’essouffler avec le temps. Pour leur donner une nouvelle vitalité, sortir de la routine, l’usage d’une plateforme collaborative apporte une fraicheur bienvenue, voire une dimension ludique. Ici également, il est possible d’impliquer des fournisseurs partenaires dans le processus, sous réserve de garantir un niveau de confidentialité acceptable dans les échanges.

Cas 3 : Organiser facilement vos trophées innovation fournisseurs

L’organisation de trophées innovation fournisseurs permet de valoriser le travail réalisé par les fournisseurs et les équipes internes. En général il s’agit d’un événement médiatique important pour votre image d’entreprise innovante.

L’usage d’une plateforme collaborative joue dans ce sens en donnant plus de retentissement interne et externe à l’exercice. Elle permet de mobiliser plus fortement et pendant une période plus longue les fournisseurs et le personnel.

On le voit, pour chacun de ces cas d’usage, les acheteurs ont besoin de d’établir de nombreux échanges en interne, avec les différentes Directions métiers comme la R&D et le Marketing, et aussi en externe, avec les fournisseurs. C’est pourquoi, pour des raisons d’efficacité, l’utilisation d’une plateforme numérique collaborative est une nécessité. Elle permet de discipliner et piloter l’ensemble de sa démarche.

Découvrez ECDYS OpenLab™, la plateforme collaborative pour les Directions Achats

ECDYS n’est pas seulement un éditeur de logiciel, c’est aussi un cabinet de conseil

Ecdys rassemble des consultants et des designers hautement expérimentés, maîtrisant les méthodes et outils d’intelligence collective et la gestion de l’innovation. Nous pouvons capitaliser sur de nombreuses expériences en entreprises, qui nous ont apporté une compréhension approfondie des facteurs clés de succès de l’utilisation d’une plateforme collaborative.

ECDYS OpenLab est beaucoup plus qu’une simple plate-forme d’idéation

De nombreuses fonctionnalités sont proposées pour gérer toutes les étapes de l’innovation, des idées à la proposition de valeur et même au prototypage

Notre plate-forme numérique ECDYS Openlab est à la pointe de la technologie car nous la développons avec un esprit de startup

Notre force réside dans une grande proximité avec nos clients, un support sur mesure, léger et efficace. Notre plateforme évolue en permanence grâce à notre club clients qui se réunit 2 fois par an pour co-construire la roadmap. Des développements réactifs sont possibles pour répondre parfaitement à vos demandes les plus urgentes.

Pour en savoir plus, contactez-nous :

sylvie.gomy@ecdys.com et herve.leroy@ecdys.com

www.ecdys.com